N’oublions pas la crise de Février 74 en Martinique

La France à toujours voulu ‘casser’ la rebellion dans ses colonies pour maintenir son empire. Son histoire est tachée de sang et dans les dom-tom on se souvient encore du dénouement de la prise d’otages de la grotte d’ouvéa ou encore de la révolte de Février 1974 en Martinique.

Le 17 janvier 1974, une grève des ouvriers agricoles débute dans la commune de Bassepointe à l’habitation Chalvet. Par la suite, c’est toute la Martinique qui est paralysée.

Les revendications étaient simples :

– Un salaire de 35,46 F pour une journée de 8 heures.
– Le paiement effectif des heures supplémentaires
– Le paiement intégral du salaire à la fin de chaque semaine
– La suppression totale des produits toxiques

Le drame se produit le jeudi 14 février 1974. Les gendarmes tirent sur les manifestants. On dénombre deux morts.

Raymonde Cabrimol raconte la crise de Février 74 en Martinique.

Pin It on Pinterest