Le Parti Progressiste Martiniquais laisse un déficit de 40 millions à la CTM

Décidement, la gestion de la Martinique entre les mains des élus du PPM n’est pas leur fort. Déjà en 1992, sous l’ère de Camille DARSIERES, le déficit s’élevait à 1 milliard trois cent millions de francs… Aujourd’hui c’est 40 millions d’euros de déficit que les anciens élus de l’ex Conseil Régional laissent pour la nouvelle gouvernance Gran Sanblé pou Ba Péyi-a an Chans.

Pin It on Pinterest