Quel avenir pour le tour des yoles ?

Les communes de la Martinique ont de moins en moins d’argent. Le Tour des Yoles 2016 aura 6 villes étapes au lieu de 7 habituellement.
Les communes du Francois, de Sainte-Anne, du Diamant et du Robert ne participeront pas cette année. La fédération a quasiment dû flatter les maires cette année pour participer au tour car les villes qui participent cette année sont pour la plupart en déficit.
La Ville de Fort-de-France, par exemple, avec un déficit de 221 millions d’euros investira près de 280 000 euros.
La Ville des Anses d’Arlets dépensera beaucoup d’argent sans garantie de revenu selon son porte parole Yves Jean-Joseph.
La Ville de Saint-Pierre quant à elle ne prend aucun risque. Aucune somme d’argent n’à été donnée à la fyrm pour l’arrivée de l’étape. Par contre la fyrm s’occupera de la gestion des marchands ambulants, une activité commerciale qui contraste avec son statut d’association à but non lucratif.

La fédération se targue de disposer d’un budget de 1 million 200 000 euros. Un budget quasi identique au Tour des Yoles 2015 qui avait été largement soutenu financièrement par l’ex Conseil Régional.
La question est de savoir d’ou vient cet argent. On se souvient que le maire du Robert, Alfred Monthieux, demandait les bilans de cette association à but très lucratif qui bénéficie d’argent public.
Combien d’argent la Collectivité Territoriale de Martinique, qui est aussi en déficit, à donné à la fyrm pour financer le tour cette année ?
Faudra t-il financer pendant longtemps la fyrm avec des fonds publics ?
A quand un audit financier pour toutes les subventions accordées depuis des années ?

En 2014, la fédération des yoles reconnaissait son incompétence en gestion d’évènement et avait fait appel à une entreprise spécialisée dans ce domaine, l’ASO.
En 2016, le problème se pose de nouveau et selon les mots de son président, la fyrm est encore sur le point de créer un société commerciale pour gérer le tour.
Il semble donc que le Tour des Yoles risque de ne plus appartenir aux Martiniquais mais plutot la propriété de quelques actionnaires avides d’argent et de gloire.
Pour preuve, tous ceux et celles qui vont dorénavant utiliser le terme Tour des Yoles seront poursuivis ou taxés.
Le Tour des Yoles appartient-il encore à tout les Martiniquais ou est ce plutôt la propriété d’une sociétié commerciale sous une couverture associative ?
Wet and sea…

Pin It on Pinterest